Les 13 Lunes | Sorcières Les 13 Lunes | Sorcières Les 13 Lunes | Sorcières

 

Mise en scène : Nathalie Marcoux // Direction d’acteurs : Mercedes Sanz // Composition musicale : Marc Closier // Costumes : Hervé Poeydomenge // Lumières : Françoise Libier // Scénographie : Emmanuelle Sage-Lenoir // Graphisme : Éric Lasserre alias Mr Thornill // Production : Charlotte Duboscq // Interprétation : Marc Closier, Irene Dafonte, Nathalie Marcoux

Création novembre 2013 // Durée : 1h
Spectacle tout public à partir de 8 ans // Séances scolaires conseillées à partir de 9 ans

 

La compagnie Les 13 Lunes vous propose un spectacle vivant riche en émotions, Sorcières, une histoire racontée aux petits et aux grands où la brutalité et la tendresse, le réel et le rêve empruntent la même route. Depuis la cour d’école et les jeux secrets inventés au fond du jardin, jusqu’à la place publique où sentences et palabres se côtoient, les allées et venues entre ces deux dimensions, intime et collective, donnent sa pulsation au récit.

Le monde est fait de barbarie et de jugements hâtifs, et les ogres ne fréquentent pas seulement les contes murmurés aux petits pour qu’ils deviennent grands. Il est fait aussi de refuges et de rituels qui initient aux mystères de la pensée magique et à la précision des gestes à apprendre pour grandir et survivre. C’est le monde des sorcières, ces figures fréquentées dès le plus jeune âge entre facéties et grandes peurs. Elles convoquent des forces, celles de l’enfance, celles des pouvoirs les plus sophistiqués, celles contenues dans le vent, dans le souffle de la terre, dans le souffle du corps.

Ce sont des guérisseuses, des magiciennes, des femmes de savoir qui peuvent manipuler le réel. A certaines époques, désignées comme sorcières pour servir de boucs émissaires, elles rejoignent d’autres femmes, hommes ou enfants injustement dénoncés et suppliciés.

Sorcières parle des risques à prendre pour conquérir sa liberté. Une femme d’un âge mûr attend une toute jeune fille pour l’initier au statut de sorcière qui sera son destin. Commence alors entre ces deux personnages l’apprentissage de l’une et de l’autre, les résistances, les questions, les refus et la reconnaissance mutuelle.

Pour faire entrer la jeune fille dans le monde des sorcières, la femme va convoquer des épisodes historiques. Ainsi l’apprentissage passera de la sphère intime (transmission familiale) à la sphère publique, voire politique (transmission de l’histoire de la sorcellerie et de sa répression). Pour incarner ces espaces, des récits pris dans l’histoire de la sorcellerie vont cohabiter avec le face à face rugueux et facétieux qui occupe les deux personnages.

Les dialogues succèdent aux récits, traités en parlé-chanté, des litanies et comptines peuvent apaiser ou dédramatiser. Le musicien présent dans le dispositif scénique participe également de la voix aux grands récits des sorcières.

Musiques, chants et paroles virevoltent dans l’espace scénique pour renouer avec un théâtre né du rituel, qui convoque des états physiques et émotionnels intenses, proches de la Performance..

 

Teaser – Sorcières

Découvrez les extraits de la bande son du spectacle Sorcières

Pour en savoir plus

Téléchargez le dossier de presse du spectacle